Aller au contenu
Image d'un père avec son fils sur ses épaules

Activités parents

Les rencontres provinciales impliquent au plan de la logistique, l'hébergement des familles, du personnel et des bénévoles pour un ou deux soirs de fin de semaine, le maintien d'une halte-garderie et l'organisation d'activités pour les jeunes. Les activités se déroulent dans les grands hôtels. Un comité de la programmation propose au conseil d'administration les orientations et les thèmes à développer en tenant compte des évaluations remises par les parents à chaque activité.

Afin de favoriser la participation du plus grand nombre possible de parents, l'AQPEHV a une politique d'aide aux familles en régions éloignées. Les familles dont le lieu de résidence est situé à 300 kilomètres et plus (pour un aller) du lieu où se tient l'événement, bénéficient d'une nuitée gratuite, incluant le petit déjeuner. Un processus d'inscription est mis en branle au moins huit semaines avant l'événement et des forfaits à prix réduits sont proposés aux membres selon la catégorie.

Photo de Parents en activités lors de la journée d’échanges du 12 novembre 2011 à l’Hôtel Clarion Québec.
Photo : Stéphane Lambert

Les journées d'échanges

Deux journées d'échanges avec conférences et ateliers thématiques sont au programme à chaque année. Les rencontres se tiennent dans les villes longeant le corridor Montréal et Québec en raison de la concentration des familles autour de ces grandes villes.

Les objectifs visés par ces journées sont d'accroître la capacité des parents à accompagner leur enfant vivant avec une déficience visuelle vers l'autonomie, de favoriser le développement des potentialités de l'enfant et de briser l'isolement.

Les thèmes des rencontres sont en lien avec la déficience visuelle, les pathologies, l'intégration (sociale, scolaire ou en garderie) ou encore sur le développement de l'enfant en général. Des conférenciers spécialisés sont recrutés. Lors d'une journée, on peut couvrir deux thèmes (un l'avant-midi et l'autre en après-midi ou encore tenir un atelier pratique dans la deuxième partie de la journée).

La journée d'entraide

Comme plusieurs régions n'ont pas une concentration assez forte de parents pour former un groupe d'entraide, cette journée vise à offrir une alternative. Les besoins des parents d'enfants âgés de 0 à 5 ans et ayant une déficience visuelle ont été identifiés comme étant prioritaires. Cette journée leur est consacrée. Le déroulement de la journée est semblable à celui d'une rencontre d'un groupe d'entraide.

Les objectifs poursuivis sont les mêmes que ceux des journées d'échanges. Les services offerts et les avantages consentis ainsi que les frais d'inscription sont aussi les mêmes.
L'animation de la journée est confiée à des parents expérimentés. Les animateurs se présentent au début de la journée et demandent aux participants de le faire également et de nommer leur enfant et la ou les pathologie(s) diagnostiquée(s).

Des thèmes de discussions sont répertoriés à partir d'un sondage fait auprès des parents lors du processus d'inscription. Par exemple : « Comment préparer mon enfant à faire face aux différentes étapes de sa vie ? – L'entrée en garderie, l'intégration scolaire et l'intégration sociale – Le regard des autres : comment outiller mon enfant à y faire face ? »

Une personne-ressource spécialisée en petite-enfance est invitée à faire une présentation interactive en matinée et en après-midi c'est une période d'échanges en petits groupes.

Photo du Dîner familial à l’Hôtel Chantecler de Sainte-Adèle, lors de la 31e Rencontre familiale annuelle du 28 mai 2011.
Photo : Sylvain Demeule

La rencontre familiale annuelle

Cette rencontre annuelle est à caractère festif. L'association y intègre son assemblée générale annuelle. Un dîner familial est à l'ordre du jour et des activités pour les jeunes sont organisées afin de donner du répit aux parents qui de leur côté, ont un cocktail, un souper d'échanges et une activité récréative en soirée.

Les groupes d'entraide

Un plan de formation de groupe d'entraide a été élaboré et la formation est offerte en fonction de la demande et de la capacité financière de l'AQPEHV à les soutenir. Vous trouverez plus de détails dans le menu « Ressources de l'AQPEHV », sous-menu « Groupes d'entraide ».

Les groupes d'entraide sont autonomes et chaque groupe a son mode de fonctionnement. Les rencontres se déroulent généralement un dimanche entre 10 h et 14 h. Le dîner est planifié par le groupe. Le groupe peut inviter à l'occasion des intervenants, des professionnels de la santé ou autres ressources ou encore faire du social comme un pique-nique familial.

Ce n'est pas une séance de thérapie mais plutôt une occasion privilégiée d'échanger avec d'autres parents et de se ressourcer. Les participants peuvent y aborder les sujets qui les préoccupent et ainsi réduire le sentiment de solitude.